Sur les traces du minotaure

Minotaure et Thésée en sculpture au Jardin des Tuileries, Paris

Une nouvelle année pointe son nez. Au parc Fantassia, l’une des nouveautés 2021 commence à prendre forme. Le minotaure vous souhaite la bienvenue…

Un peu d’histoire

Dans la mythologie grecque, le minotaure est un monstre légendaire au corps d’un homme et à la tête d’un taureau. Né des amours de Pasiphaé (épouse de Minos) et d’un taureau blanc envoyé par Poséidon, le minotaure est emprisonné par son beau-père, Minos, dans un labyrinthe de Crète. D’ailleurs, minotaure signifie en grec ancien « le taureau de Minos ».
Ce monstre se nourrissait de chair humaine!
Jusqu’au jour où un héros athénien prénommé Thésée se met en quête de le tuer. Avant de pénétrer dans le labyrinthe, sa promise, Ariane, fille de Minos, lui remet une bobine de fil afin de retrouver son chemin dans le dédale. On raconte que Thésée tua le minotaure à mains nues et qu’il retrouva son chemin grâce à la bobine déroulée. Ainsi, l’expression « fil d’Ariane » tiendrait son origine de cette légende. Elle désigne ce qui sert de guide et permet de se tirer d’une situation difficile.
Au fil du temps, le minotaure a inspiré bon nombre d’artistes. Cette créature apparaît dans des sculptures (comme l’illustre la photo ci-dessus de Thésée et du minotaure à admirer au Jardin des Tuileries à Paris), des peintures, des films, des œuvres littéraires et même des jeux vidéos!
Au parc Fantassia, c’est grandeur nature mais en statue que vous ferez sa connaissance.

Corps du minotaure en fabrication et en décor au parc Fantassia

Au détour d’un chemin

A l’attraction la Forêt Enchantée, juste avant de pénétrer dans le labyrinthe, rencontrez le minotaure. Autrefois, cet endroit était plutôt paisible. En effet, cette scène accueillait des bébés lutins! Bien évidemment, le décor a entièrement été revu.
Une nouvelle fois sorti des mains des concepteurs du parc, le minotaure utilise la même technique de réalisation que les bébés dragons (voir article précédent). Le grillage pour la forme, les aiguilles de pins pour le rembourrage, le mortier et le ciment pour sculpter ce corps d’athlète!
La légende du parc raconte que ce monstre garde l’entrée de la prochaine attraction, le labyrinthe. Pas de panique, pas besoin de mot de passe pour continuer. En revanche, il est toujours indispensable de rêver. Ne vous avisez donc pas, devant cette créature, de dire : « ça n’existe pas! » Vous pourriez le réveiller et qui sait…

Partager sur :